Entrepreneur déménageant à l'étranger

Bonjour, 

Une de nos entrepreneures en CAPE exerçant une activité de rédaction web donc qui se fait parfaitement à distance souhaite partir vivre à l'étranger pour des raisons personnelles. Elle souhaite cependant rester à la CAE car ses clients seront toujours en France et elle pourra garder une adresse administrative. Nous nous interrogeons donc sur cette possibilité.

Savez-vous si c'est possible et si c'est le cas, quels points de vigilance?
En partant à l'étranger, comment ça se passe au niveau des impôts et URSSAF? 

Merci d'avance pour vos retours.

Bonjour Naïma,

c'est possible de poursuivre une activité depuis l'étranger. Il faut vérifier l'existence d'une convention bilatérale de réciprocité entre la France et le pays concerné, pour notamment voir si elle pourra disposer d'une couverture sociale sur place. Cela prendra plus d'importance si la personne devient salarié.e.

SI une convention bilatérale de réciprocité, la CAE versera les cotisations en France, si ce n'est pas le cas, elle devra verser des cotisations directement auprès des organismes locaux du pays d'expatriation.

Il faut voir si une assurance rapatriement serait judicieuse ou non, en fonction du degrés de risque du pays de destination.

Enfin, pour assurer une protection sociale complète, la souscription d'une assurance volontaire auprès de la Caisse des Français à l’Etranger (CFE) est  à mettre en place.

Et bien sûr, l'idéal est de contacter l'ambassade pour de plus amples informations.